ARCHITECHTONIC

Just another WordPress.com weblog

Nouveau siège social de Gaz Naturel – Miralles Tagliabue EMBT

Localisation : Barcelone, Espagne

Architectes : Enric Miralles & Benedetta Tagliabue, Miralles Tagliabue EMBT

Ce gratte-ciel fut commandé par la compagnie de gaz catalane Gas Natural pour accueillir son nouveau siège à Barcelone. Il se situe au long de la Ronda Litoral, dans le quartier de la Barceloneta bordant la mer, et constitue un des nouveaux bpatiments en hauteur qui ont commencé à modifier le skyline de la ville. Le caractère singulier de ce nouveau bâtiment, tout comme sa relation avec la périphérie urbaine, le différencie du reste. Sa conception exprime un désir évident d’être en accord avec son contexte urbain : la petite échelle du quartier de la Barceloneta, les maisons environnantes et le parc adjacent.

Le siège social de Gas Natural

Le siège social de Gas Natural

Les limitations imposées par le règlement et les conditions spatiales (hauteur maximale de 80 m et surface constructible totale de 56000 m²) ont affecté à la notion traditionnelle de tour. Les architectes ont cherché à modeler une tour svelte de faible hauteur dans un contexte ayant une densité assez élevée. Pour cela, une des stratégies adoptées pour le projet consista à diviser la surface constructible en deux blocs, l’un dialoguant avec le ciel et l’autre se prolongeant vers la mer et la ligne d’horizon. Entre eux, un grand hall d’entrée apparait comme ceux des grands gratte-ciels américains des années 1920 et 1930. Il offre aux passants la possibilité d’entrevoir l’intérieur de cet espace curieux. La fragmentation de la construction permet de répondre aux différentes échelles et lui attribue une relation évidente avec les immeubles de logements avoisinants. De plus, le bâtiment comprend un espace public original qui amène cette construction au niveau de la rue, la convertissant ainsi en une pièce de ce paysage urbain aux dimensions variables.

2486637143_ee2550af75Cette volumétrie fragmentée, qui rappelle la forme d’une pierre faite de divers morceaux, est enveloppée dans un voile de verre. La façade est la clé pour comprendre le bâtiment et l’énorme impact urbain qu’il a généré. La tour prend une couleur qui se trouve dans une teinte intermédiaire entre l’argenté et le bleu, qui dépend de la lumière du jour. Elle tend à disparaîtres entre les nuages qui l’entourent, selon les conditions météo qui la rendent visible ou l’occulte. La construction est composée simplement de 4 éléments : une tour de 22 étages et de 90 m de hauteur, un impressionnant porte-à-faux surnommé « Portaavoins », un autre porte-à-faux plus petit de forme polygonale entre les deux pièces antérieures, et un soubassement de quatre niveaux préexistant et réhabilité pour le projet.

Autre vue du bâtiment

Autre vue du bâtiment

Le bâtiment a peu à voir avec le prototype tour de bureaux corporative ou, en réalité, avec tout type de tour. D’abord, le manque absolu de hiérarchie entre les façades l’indique immédiatement comme un intrus entre les bâtiments appartenant à sa typologie. En outre, elle est totalement revêtu avec un cristal réfléchissant de différents tons, elle n’a pas de façade principale et il ne paraît pas exister d’axe principal. Ce n’est pas un espace facile à comprendre dans une seule perspective, le bâtiment a un aspect différent depuis chaque angle, par conséquent, est nécessaire de marcher autour pour comprendre sa géométrie et reconnaître sa relation avec le ciel.

Publicités

janvier 30, 2009 - Posted by | Uncategorized

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :